jeudi 16 octobre 2014

Gisele Bundchen fait du surf pour Chanel n°5 // Le fashion faux pas de trop ?


Pas si étonnant que ça me direz-vous : celles et ceux qui un jour lu la presse people chez le dentiste ou le médecin savent que Gisèle aime le surf et qu'elle a autrefois papillonné avec Kelly Slater, qu'on ne présente plus.

De son côté, la marque de luxe n'en est pas à son premier essai avec le surf :  après les planches de surf siglées des deux C, la pub pour Allure Homme Sport Eau Extrême avec Danny Fuller (on en avait parlé ici dans le sujet "Surf de Luxe"), Chanel saute le pas et fait "surfer" son égérie à Cloudbreak, l'une des vagues les plus massive du monde.

Dans un court-métrage à la musique guimauve, la belle brésilienne est à l'eau, avec sa planche Chanel, sans wax ni leash... Puis elle s'élance à l'assaut de la vague, qu'elle surfe très bien (merci la doublure) avant de rentrer chez elle et de gérer sa vie amoureuse tumultueuse.

Une publicité bourrée de faux pas, réalisée par des personnes qui ne maîtrisent aucunement les codes du surf. Difficile à croire quand on imagine le budget investit pour ce genre de campagne ... Et une question qui me revient  à chaque fois dans ces cas-là : mais à qui s'adresse ce genre de publicité ?!

mardi 14 octobre 2014

ASP // La nouvelle place du surf féminin

La nouvelle génération du surf féminin - Laura Enever // photo: Rockstar Energy Drink

Depuis quelques mois maintenant le format de l'ASP, the Association of Surfing Professional a changé. Nouveau site web, nouveau logo, nouvelles étapes... et bientôt nouveau nom: la World Surf League. 

Avec le début de la saison 2014, l'ASP a tout fait pour marquer une césure, depuis la séparation de l'association et des marques (en ce qui concerne la gestion de l'image de l'ASP tout du moins). Cette séparation s'est vue consolidée par de nombreux changements, notamment une réorganisation des épreuves homme et femme.

Aujourd'hui, c'est une version plus américanisée du surf qui nous est présentée: "story telling", spots publicitaires à gogo, présentation des athlètes façon jeux vidéos, replays, "heat on demand". Tout est fait pour rendre le surf plus télégénique, et coller aux goûts du grand public. On sait désormais sur quelles planches surfent Kelly, Carissa ou Steph, on décortique les vagues prises, on explique les critères de jugements, etc.

Le surf devient une discipline traitée de façon complète, et ce pour les femmes à égalité avec les hommes. C'est peut-être cela la vraie nouveauté! Un traitement homogène des épreuves féminines et masculines a été instauré. Ainsi, plus de passage des épreuves féminines lorsque les conditions sont moins bonnes, ou d'épreuves non rediffusées parce que jugées moins intéressantes. Les surfeuses peuvent désormais s'exprimer pleinement, dans des conditions variées, de Fiji à Hawaï en passant par l'Australie ou la France.


Est-ce l'ultra médiatisation du surf féminin qui a fait bouger les choses? Est-ce la frilosité des marques qui n'osaient pas s'engager dans cette voie qui bloquait jusque là? Ou tout simplement une écoute plus attentive des revendications des surfeuses ? 

Toujours est-il que l'ASP 
ne cesse d'évoluer, et fait la part belle aux surfeuses, qui le lui rendent bien en poussant le niveau toujours plus haut. Un pas de plus pour la reconnaissance des femmes dans le surf!

Site de l'ASP : http://www.aspworldtour.com/

lundi 6 octobre 2014

CASCAIS // Stephanie Gilmore l'emporte et se rapproche du titre


Stéphanie Gilmore remporte le contest à Cascais au Portugal, et reprend ainsi la tête du classement, devant Sally Fitzgibbons et Tyler Wright.

Le titre se rapproche pour Miss Gilmore, mais rien n'est encore joué. Dernière étape: Maui, Hawaï. Après plusieurs années sans compétition à Hawaï, le WCT féminin fait son retour dans les vagues puissantes de Maui.

Alors, qui sera la tête couronnée cette année?

Carissa Moore // Photo : ASP/Masurel

Le spot // Photo: ASP/Masurel

De jolies conditions pour les épreuves féminines // Photo : ASP/Masurel

jeudi 2 octobre 2014

Battle for the Breasts // Les seins à l'honneur en octobre


Le Battle for the Breasts commence aujourd'hui. Oui, mais qu'est ce que c'est ?

Partout dans le monde, le mois d'octobre est consacré aux actions pour lutter contre le cancer du sein (Octobre Rose). A cette occasion, Surfline et la fondation Mauli Ola s'associent à 16 surfeuses pour un concours vidéo de trois mois, grâce auquel des fonds seront récoltés pour la recherche. Pendant cette période, chaque surfeuse impliquée surfera pour une fondation. Les gagnantes remporteront des sommes à leur reverser.

Première place: 50 000$
Deuxième place : 30 000$
Troisième et quatrième place : 10 000$
Les autres : 2500 $

Pour participer, il suffit de voter via Surfline, l'hôte de ce "battle". Carissa Moore, Pauline Ado, ou encore Alana Blanchard y participent. 

Un concours qui s'adresse à tous les fans de surf, et une façon de sensibiliser encore plus de personnes à cette maladie, et d'encourager le dépistage et la recherche.

Et pour celles et ceux qui ont le moral plombé à l'idée de penser au cancer, allez au moins y jetez un œil rien que pour le plaisir de voir des filles surfer, et bien !

http://www.surfline.com/surf-news/battle-for-the-breasts-round-one_118542/ 

mardi 30 septembre 2014

Roxy Pro France // Tyler Wright l'emporte face à Courtney Conlogue


Une finale inattendue pour ce Roxy Pro France, avec les éliminations de Sally Fitzgibbons et Stephanie Gilmore en quart de finale, et celle de Carissa Moore en demie finale.

Les conditions idéales sur le spot des Gardians ont permis de clôturer dimanche le Roxy Pro France. Un joli pic droite-gauche déroulait, laissant plusieurs options aux surfeuses. La première demie-finale a vu Carissa Moore s'incliner face à une Courtney Conlogue remontée après son forfait pour cause de blessure lors des trois étapes précédentes.

L'autre demie-finale était très attendue par le public français, puisque la réunionnaise Johanne Defay affrontait Tyler Wright. L'australienne a commencé très fort, avec un score élevé, laissant peu de marge de manœuvre à son adversaire. Mais c'était sans compter sur le mental et le talent de Johanne, tout juste 20 ans, qui ne s'est pas laissée impressionner. Son surf puissant et radical lui ont permit de s'en sortir très honorablement, et d'ajouter une autre demie-finale à sa première année sur le Tour.

Johanne est la première française a obtenir de si bons scores sur le WCT, et sera peut-être nommée "Rookie of the Year". On croise les doigts et on attends avec impatience la suite !

En finale c'était donc Tyler Wright contre Courtney Conlogue. L'australienne l'emporte après une prestation quasi-parfaite : un 9,50 pts et un 9,70 pts, et deux autres vagues à 9 pts et 9,03 pts. Difficile de faire mieux.

Prochaine étape au Portugal du 1er au 7 octobre // http://www.aspworldtour.com/events/2014/wct/714/cascais-womens-pro

vendredi 26 septembre 2014

Roxy Pro France // Day 1

Carissa Moore // Photo: Poullenot 
Les premières séries du Roxy Pro France se sont déroulées tout au long de la journée d'hier, dans des conditions plutôt propres d'1m20-1m50.

Les trois premiers Rounds ont été complétés, et Malia Manuel, Sally Fitzgibbons, Carissa Moore et Courtney Conlogue ont assuré leur place en quart de finale. 

Classée n°3 mondiale, Carissa Moore qui n’a plus gagné depuis le début de saison en Australie (2 victoires à Margaret River et Bell Beach) n’a plus droit à l’erreur si elle veut conquérir un 3ème titre mondial cette année. De son côté, Sally Fitzgibbons a été mise en difficulté par Lee-Ann Curren au début du contest, puis s'est vite s'est rattrapée par la suite. Enfin Stephanie Gilmore se retrouve finalement au Round 4 et devra remporter sa série si elle souhaite continuer sur la lancée de Trestles.

La première série du tour de repêchage (Round 4) risque de faire balancer notre cœur, puisque  c'est une série 100% française durant laquelle Pauline Ado affrontera Johanne Defay.

La bonne surprise du début de cette compétition est le surf progressif dont les surfeuses ont fait preuve: airs, reverses, snaps lay-backs. Les conditions françaises les ont inspirées !

Le programme du Round 4:

Pauline Ado - Johanne Defay
Dimity Stoyle - Tyler Wright
Bianca Buitendag - Nikki Van Djik
Lakey Peterson - Stephanie Gilmore

Perfect peak // Photo : Kirstin

Le récap : 



Rendez-vous demain pour la suite de la compétition !

mercredi 24 septembre 2014

Roxy Pro France // Lay Day aujourd'hui, mais lancement probable demain !

Le site de la compétition, plage des Guardians // Photo: Poullenot

Le Roxy Pro France est en suspend depuis deux jours. Les conditions trop petites hier et trop ventées aujourd’hui malgré le push de houle, ont amené les organisateurs à mettre la compétition en attente. 

Les enjeux lors du Roxy Pro France sont importants pour les surfeuses en tête du classement. Sally Fitzgibbons, actuelle n°1 mondiale depuis Trestles, Stephanie Gilmore n°2, Carissa Moore n°3, et Tyler Wright, n°4 sont toutes de sérieuses prétendantes au titre. Difficile de savoir qui prendra l'avantage... et prendra la tête du classement pour la fin de la saison. Le jeu des chaises musicales se poursuit!

Côté français, Johanne Defay est sur une excellente dynamique avec ses deux quarts de finale et sa demie-finale à Trestles. Son maintien au classement est bien parti, ce qui n'est pas le cas de Pauline Ado, 15ème au classement, qui a besoin d'un bon résultat sur cet événement et les prochains pour se maintenir. Go Popo!

On retrouvera aussi Lee-Ann Curren, wild card sur cette compétition, qui affrontera Sally Fitzgibbons et Courtney Conlogue au Round 1. On lui souhaite bonne chance!

De nombreuses activités ponctueront le Quiksilver Pro France et le Roxy Pro France: séances de yoga en plein air, ateliers DIY, projections de films, concerts. 

Prochain call demain à 7h30. 

Les séries à venir:

Roxy Pro France Round 1 (la gagnante se qualifie pour le Round 3, les 2ème et 3ème pour le Round 2):

Heat 1: Malia Manuel (HAW), Dimity Stoyle (AUS), Pauline Ado (FRA)
Heat 2: Tyler Wright (AUS), Laura Enever (AUS), Alessa Quizon (HAW)
Heat 3: Sally Fitzgibbons (HAW), Courtney Conlogue (USA), Lee-Ann Curren (FRA)
Heat 4: Stephanie Gilmore (AUS), Johanne Defay (FRA), Alana Blanchard (HAW)
Heat 5: Carissa Moore (HAW), Coco Ho (HAW), Paige Hareb (NZL)
Heat 6: Lakey Peterson (USA), Bianca Buitendag (ZAF), Nikki Van Dijk (AUS)

Plus d'infos sur: http://www.aspworldtour.com/events/2014/wct/985/roxy-pro-france et sur Missyfruit bien sûr.